Eclats de rire et coeur fendu

Tu es partie dans un éclat de rire et je t’ai souri en retour. Depuis, je pense à me noyer au fond de tes yeux, à cueillir les pétales de tes lèvres, à m’installer dans le creux de ton cou et souffler dans tes boucles blondes. Depuis, chaque fois que je te vois, Anouk, le coeur fendu je perds mes moyens, et tu ris encore et je te souris toujours en retour.

    Détails

  • Métrobà François Verdier.
  • Une rencontre faite le 1 octobre 2013.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le vendredi 18 octobre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.