Je vous voyais de loin sur…

A sept heures du matin, je vous voyais de loin sur le chemin de la station (Argoulets) et nous nous sommes rejoints dans le métro… je vous contemplais sûrement sans discrétion, j’espère sans vous blesser : vous aviez un pantalon et un haut bleus, des chaussures ouvertes, un sac à main marron et les cheveux châtain clair serrés en chignon, de belles mains raffinées qui jouaient avec les bretelles de votre sac de manière songeuse… vous avez ensuite pris la correspondance à l’arrêt Jean Jaurès vers le sud, j’étais derrière vous dans l’escalier roulant, et vous êtes descendue au suivant, en restant seulement dans mes pensées. Vos traits si fins et si délicats m’ont fait penser à vous toute la journée… Peut-être se reverra-t-on demain à la même heure ?

    Détails

  • Métroaà Argoulets.
  • Une rencontre faite le 11 juin 2015.
  • Rédigé par un garçon pour une fille.
  • Publié le jeudi 11 juin.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.