Coup de foudre à la monté…

J’écris cette annonce sans espoir de réponse, je pense que le bel être que tu es ne lira jamais cela. Je t’ai vu, tu m’as foudroyé le coeur, en validant ma carte mon coeur a voulu explosé mon torse pour venir battre contre le tien.

Depuis ce jour, je ne cesse de penser à toi, j’ai entendu dire que tu venais de loin, mais ton charme polaire me laisse sans voix. Tes baskets, tes jeans, tes t-shirts ne font qu’emballer mon coeur. Je n’ai jamais eu autant de points communs avec fille, que depuis que je t’ai vu : Tes sourcils broussailleux et tes oreilles décollées, avec une forme qui me font penser à celles d’un bébé rat, ne font que se rajouter à ton charme atypique.

Le temps s’arrête quand je te vois crapoter ta clope, et quand j’entends ton accent nordique.

Aujourd’hui, je sais que cupidon m’a frappé. Si jamais tu lis ce message sache que je serai ravis de découvrir ton univers si dense, si épais et si touffu.

Donnons-nous rendez-vous place St pierre …

    Détails

  • Métrobà François Verdier.
  • Une rencontre faite le 25 décembre 2011.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le dimanche 22 janvier.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.