Septembre 2011, Jean Jaurès

J’étais le jeune homme avec une grosse valise, et vous étiez une très jolie demoiselle brune… Nos regards s’étaient croisés, et depuis, je n’arrive pas à oublier votre visage. Quand j’ai quitté le métro avec le monsieur qui était avec moi à Jean Jaurès, je me suis retourné, vous étiez en train de me suivre du regard, j’ai souri, et vous m’avez rendu ce sourire. Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vous aborder. Je vis maintenant aux États-Unis, si vous vous rappelez de moi.

    Détails

  • Métrobà Jean-Jaurès.
  • Une rencontre faite le 10 septembre 2011.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le samedi 26 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.