L’instant magique d’une station

Nous étions le 5 février 2013, entre 14h30 et 15h. Tu partais prendre le train qui nous éloignait du bonheur. Ta petite valise bleue, ton bonnet gris sur tes cheveux blonds et tes grands yeux clairs, j’étais subjugué. Tu portais un blouson avec un col de poils et des motifs rouge et noir, type chemise canadienne (était-ce le vêtement sous le blouson ?).

Je ne pouvais croire qu’une histoire pourrait débuter dans le métro, sur le quai d’une gare, j’ai préféré te laisser partir. Sache, cependant, que je t’ai aimé le temps d’une station, le temps ralenti d’un escalator et tu es parti dans les couloirs souterrains vers notre oubli, comme dit la chanson.

    Détails

  • Métroaà Marengo - SNCF.
  • Une rencontre faite le 5 février 2013.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le jeudi 7 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.