Toi l’homme pressé

Je te croise régulièrement sur la ligne B, je t’ai déjà suivi jusqu’à l’arrêt “Barrière de Paris”.

Toi tu es grand 1m80 je pense, châtain clair, quelques cheveux blancs, tu as une belle peau blanche, quelques taches de rousseur. Tu es peut être originaire de l’Est, je ne sais pas, tu as le charme des penseurs érudits. Toujours dans tes pensées, ou sur ton téléphone, tu ne m’as surement pas remarquée, je suis très discrète.

Tu es habillé d’une manière sobre, tu portes des pantalons beiges et tu as souvent une chemise assortie que je devine sous ton manteau gris. Tout cela me fait penser que tu es quelqu’un d’important et à tes yeux, aussi bleus soient ils, je ne représente que peu de choses.

Moi, je suis simple, brune, mes yeux sont bleus, et mon allure est sobre, ce qui nous fait deux points communs. J’ouvre souvent un livre… Je cache jusqu’à mes regards intéressés, pour ne pas perturber ce qui t’anime.

Si un jour tu oses mettre une main sur mon épaule, ou simplement échanger des mots, tu pourras user de tous les prétextes les plus fous, je ne m’y refuserai jamais.

A Bientôt

    Détails

  • Métrobà Barrière de Paris.
  • Une rencontre faite le 31 janvier 2012.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 1 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.